Une renaissance

 

Les étapes d'une renaissance

 

 

La carte de Cassini de 1432 mentionne la présence d’un moulin au Moulin Blanc. Il est resté en activité jusqu’en 1965. Le dernier meunier fut Louis Flatrès, dont l’épouse est toujours en vie.

Lorsque le Maire de Mellac Bernard PELLETER apprit en 2009 que les Papeteries de Mauduit, propriétaires du moulin et de ses dépendances (la maison du meunier et 13 ha de prairies, taillées) il décida de l’acquérir par la commune.

31102014 az2a2478
31102014 az2a2398

 

 

Des travaux de sauvegarde du moulin et de sécurisation des abords furent engagés par la commune ainsi que l’aménagement d’une aire de repos au cours de ces trois dernières années par les Vinojen Gwechall et l’association des pêcheurs de Quimperlé.

Un inventaire naturaliste conduit par Bretagne Vivante a souligné la richesse faunistique et floristique du site considéré comme un espace réservoir de biodiversité.

En 2012, un citoyen Mellacois Henri MILLOUR, propriétaire du moulin de Saint-Jean, fit don à la commune d’une riche collection de pièces de son musée molinologique à utiliser pour la restauration du moulin ou pour y être exposée.

Inventaire des pieces formant petit museeInventaire des pieces formant petit museeInventaire des pieces formant petit musee

La fréquentation du site par les randonneurs, sportifs et pêcheurs, l’intérêt marqué par les citoyens de Mellac et de Tréméven pour sauver le Moulin-Blanc d’une mort inéluctable par indifférence ont conduit Bernard PELLETER et Louis LE PENSEC à prendre à bras le corps ce passionnant dossier. Ils ont rencontré un accueil encourageant de la Communauté de Communes du Pays de Quimperlé, du Département du Finistère, du Conseil Régional, et même de Manuel VALLS Ministre de l’intérieur en 2013 qui s’engagea à soutenir financièrement ce projet

20131029 150416
31102014 az2a2553

Le Maire et le Maire honoraire, dans une démarche de démocratie participative, ont invité toutes les parties prenantes et futurs partenaires à une première réunion dite de « l’atelier du Moulin-Blanc », instance consultative, le 27 novembre 2014 en mairie de Mellac. Ce fut une réunion fondatrice qui prit un certain nombre d’options qui serviront de cadre aux chantiers futurs que l’on peut énoncer ainsi :

  • facilitation de l’accès : par la route actuelle ouverte aux seuls véhicules de service. Aménagement des chemins qui donnent accès au pont de Pontégan et qui longent l’Isole vers Kertanguy
  • restauration du moulin, pour une remise en activité, en moulin de démonstration (2016-2017)
  • création d’un lieu d’exposition dans la maison du meunier, sur la meunerie, la rivière, les poissons (2015-2016-2017)
  • travaux sur le déversoir, pour assurer la continuité écologique de la rivière, afin que poissons migrateurs et sédiments circulent sans entrave conformément à la loi sur l’eau.
  • Etude paysagère pour un remaillage bocager (2015-2016). Des chantiers collectifs pourront être organisés. La participation des mellacois et trémévénois pourra être sollicitée.

Reverrons-nous au Moulin-Blanc les amoureux du "Pouldu des pauvres" qui se pressaient pour la baignade après la guerre ?

Les membres de l’association des Amis du Moulin-Blanc apporteront une première réponse. Ils nous diront sans nul doute qu’en remontant à la source de notre histoire nous nous enrichirons tous.

Bernard PELLETER et Louis LE PENSEC